Site de l'Office de Tourisme de Théoule sur Mer
26°C
19°C
Site de l'Office de Tourisme de Théoule sur Mer
Villages Perchés et Artisanaux
Accueil > Visites > Villages Perchés et Artisanaux
Publié le 02/09/2013 13:50:00



Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article


Villages Perchés

AURIBEAU : A 16 km de Théoule (environ 20 minutes)
Le vieux village est perché sur une colline à 130 m d'altitude alors que le nouvel Auribeau s'étend à son pied le long de la rivière Siagne à seulement 20 m d'altitude. A voir : L'église du XVIIIème siècle, la porte fortifiée (portail SOUBRAN), ses rues fleuries. De la table d'orientation, point de vue sur le Tanneron, la fôret de Peygros, les Préalpes de Grasse, le Pic des Courmettes et le plateau de Valbonne. A pas manquer : Le cirier d'Auribeau  (fabrication artisanal de bougies).

BREIL SUR ROYA : A 104 km de Théoule (environ 1h10 minutes)
Ce village, français depuis 1947 est maintenant rattaché à la Commune de Breil sur Roya. Autrefois important il a perdu de cette importance depuis la construction de la RN204 et de la voie férrée. (Perché à 615 m d'altitude il domine la vallée de la Roya).

CABRIS : A 26 km de Théoule (environ 25 minutes)
Du haut de ses 550 m d'altitude il surplombe Peymeinade et Spéracèdes. Près de l'église, de la place Mirabeau où se trouvait le château démolit en 1794, magnifique pointe de vue de Nice au Massif des Maures. A voir : L'église du XVIIème siècle, la chapelle Saint Jean (l'une des deux chapelles octogonales des Alpes Maritimes), la chapelle Sainte Marguerite, les rues du vieux village.

CARROS : A 52 km de Théoule (environ 45 minutes)
Le vieux village se trouve à 5 km de la ville nouvelle. Il date du XIIème siècle avec son château qui accueille maintenant le "Centre International d'Art Contemporain". Carros village vaut vraiment la peine d'arpenter ses vielles rues et ses escaliers, charmant et reposant. Du haut de ses 380 m, il offre un panorama sur les Alpes et la Méditerrannée.

COARAZE : A 70 km de Théoule (environ 55 minutes)
Village médiéval appelé "le village du soleil", Coaraze est perché à une altitude de 640 m. Du jardin publique, belle vue sur le fond de la vallée et les Monts environnant. A l'intérieur du village on y trouve de vieilles rues avec de long passage voutés. Son église du XIVème siècle et les différents cadrans solaire qui ornent la façade de l'Hôtel de ville son à voir avant de le quitter.

EZE : A 65 km de Théoule (environ 40 minutes)
Perché au sommet d'une falaise, c'est l'un des plus beaux villages des Alpes Maritimes et l'un des plus visité. De nombreux artistes, galeries d'art et boutiques ont envahi. A voir : la chapelle datant du moyen âge, l'église du XVIIIème siècle, le jardin exotique qui entoure les ruines du château et qui culmine à 429 m. De la table d'orientation, beau point de vue de St Tropez à l'Italie.

GOURDON : A 42 km de Théoule (environ 35 minutes)
Bâti à la pointe d'un éperon rocheux, Gourdon "La Sarazine" domine de 300 m le hameau de Pont du loup, marquant la limite des gorges du Loup. De la place de Victoria beau panorama sur la côte, de Nice à l'Esterel. Le château, restauré au XVIIème siècle peut se visiter. Les rues du village accueillent de nombreux artisants (verreries d'art, parfumeries, ciergeries, peintures sur soie, savons, miel et nougats.

LE BAR SUR LOUP : A 38 km de Théoule (environ 35 minutes)
Le village est bâti sur un éperon rocheux à 350 m d'altitude. La vue s'étend sur Gourdon, les gorges et la Vallée du Loup. Ses maisons sont groupées autour de l'église bâtie du XIIIème au XVème siècle et du château (dont les fondations datent du XIIIème siècle), Celui-ci ne peut être visité. L'Office de Tourisme se trouve dans les restes de l'ancien donjon démoli après la révolution.

LUCERAM : A 72 km de Théoule (environ 55 minutes)
Bâti sur un piton rocheux à 650 m d'altitude, il a su conserver son authenticité. Voir l'église Sainte Marguerite, ses retables et son trésor, la chapelle Saint Jean qui abrite le musée des vieux outils, la tour et ses remparts.  Dans la partie inférieure du village (non perchée) presque aussi ancienne que la partie supérieure, voir la chapelle Saint Pierre.

TOURRETTE SUR LOUP : A 49 km de Théoule (environ 45 minutes)
Ce bourg moyenageux, fortifié au Xième siècle est bâti sur un éperon rocheux surplombant des précipices. La Mairie est installée dans l'ancien château et accueille des expositions. L'église du XIIème siècle a subi plusieurs restaurations, elle est bâtie en dehors del'enceinte du village. Les rues du village accueillent de nombreux ateliers et galeries (bois d'olivier, tisserands, peintres, cuirs, bijoux, bronzes, mozaïques, poteries et fayences). A voir : Confiserie Florian.

SOSPEL : A 85 km de Théoule (environ 1 h)
En plein coeur de la verdoyante vallée de la Bévera, au sud du Parc National du Mercantour, tout près de la frontière italienne, Sospel est un village tranquille, qui triple sa population en été. Cité épiscopale dès le Vème siècle, Sospel fût longtemps une étape importante sur la route royale de Nice à Turin, également dite route muletière du sel, où l'on franchissait la Bévéra sur un pont à péage. Bâti au 13ème siècle, ce "pont vieux" existe toujours : reconstruit en partie après la dernière guerre, il est occupé aujourd'hui par l'Office de Tourisme.

SAINT PAUL DE VENCE : A 38 km de Théoule (environ 35 minutes)
Bâti sur un éperon rocheux, cerné de remparts édifiés sous François 1er, Saint Paul est le village le plus visité des A.M. Les maisons aux belles façades de pierres parfaitement restaurées abritent de nombreuses galeires d'art. A ne pas manquer : la porte royale, la grande fontaine, l'église, la collègiale, l'ancien donjon, la chapelle Saint-Clément, les remparts et de superbes vues sur les collines et la mer.



Villages Artisanaux

BIOT : A 26 km de Théoule (environ 25 minutes)
"La verrerie d'art" C'est en 1956 que naît la première verrerie : La verrerie de biot. Sous l'impulsion d'Eloi MONOD, ingénieur céramiste, naissent les premères formes d'objets à usage domestique en verre : carafes, verres, gobelets qui étaient initialement façonnés par des potiers. Inspiré par le travail des artisans verriers de Venise, de Majorque et de Barcelone, il créera avec un ancien verrier et un jeune souffleur une verrerie : La verrerie de Biot.  

GRASSE : A 28 km de Théoule (environ 30 minutes)
"La ville des Parfums" Les parfumeries touristiques ouvrent leurs portes au public et proposent des visites guidées gratuites afin que les visiteurs découvrent une expérience passionnante dans l'alchimie mystérieuse des parfums à travers les matières premières, la distillation, l'enfleurage, le parfumeur et ses créations, pour terminer leurs visites dans un salon de vente.

1°)  Fragonard : depuis 1926, Fragonard crée ses parfooums en alliant les méthodes artisanales aux techniques de fabrication les plus modernes. Pour vous en dévoiler les secrets, leurs usines de Grasse et d'Eze village vous offrent leurs portes pour une visite gratuite et guidée tous les jours de l'année. Tél : 04 93 36 44 65

2°) Molinard : depuis 1849, la Maison Molinard contribue largement à la célébrité de la capitale Mondiale du parfum. Elle a su développer son savoir-faire traditionnel et artisanal, depuis 5 générations, qui fait sa renommée internationale. Une visite guidée, gratuite permet de découvrir les différentes étapes de fabrication de Parfum, ainsi que les flacons anciens MOLINARD signés "Lalique" et "Baccarat" et une collection unique d'étiquettes. Tél : 04 93 36 01 62

3°) Galimard : Jean de Galimard, Seigneur de Seranon, grand ami de Goethe, vécut à Grasse où il créa en 1947, la Parfumerie Galimard. Deux siècles et demi plus tard, la parfumerie Galimard poursuit toujours la tradition de son illustre fondateur. Aujourd'hui, perpétuant les procés qui ont fait renom de ses produits, elle vous invite à venir vous initier à ses techniques et même à ses secrets ! Une visite guidée et gratuite des laboratoires de la parfumerie sauront commentées les méthodes d'extraction des matières aromatiques : vous aurez le plaisir de rencontrer ce "compositeur" de parfum qu'ils appellent le "Nez". De plus, au studio des Fragrances, vous pourrez vous initier à la création de VOTRE PROPRE PARFUM !!! Tél : 04 93 09 20 00

OPIO : A 26 km de Théoule (environ 25 minutes)
"Les Moulins à huile, un patrimoine de plus de 150 ans..." "Patrimoine historique", les Moulins de la Brague se situent sur la commune d'Opio, non loin de Grasse. Depuis 7 générations cette bastide appartient à la même famille de mouliniers qui a su pérenniser son art et ses traditions de la Culture d'Olives. Avec force et persévérance, la famille Michel a su moderniser son activité et developper sa productivité pour aujourd'hui faire partie des 3 premiers Mouliniers de France. La fabrication de l'huile s'effectue de la mi-novembre à la fin mars au fur et à mesure de la récolte. Au cours de la saison de trituration, des visites commentées ont lieu dans le moulin. Horaires d'ouverture : 9h / 12h - 14h / 18h fermés dimanche et jours fériés. Fermeture annuelle : 2ème quinzaine d'octobre.

VALLAURIS : A 24 km de Théoule (environ 20 minutes)
"La céramique d'art" Très tôt on a exposé à dos de mulet la céramique traditionnelle dite de "terraille" où les pignates constituent la production la plus courante. La fin du XIXème siècle correspond à l'essor de la céramique culinaire que l'on exporte de Golfe-Juan par terre et mer. Vallauris se spécialise dans les ustensiles de cuisson (marmite ronde, à queue, basse, casserole ronde...) simplement revêtues d'un vernis incolore. Vers le milieu du XVIIIème siècle un engobe brun, orangé ou blanc vient recouvrir partiellement les pièces. Parallèlement, apparaît le décor dit"jaspé" fait de giclures d'engobes de différentes teintes. Vers 1920, la Société Générale propose trois types de finition : la poterie "ordinaire" (extérieur en terre brute et intérieur émaillé rouge ou jaune clair), la poterie "vernie" (extérieur émaillé jaune d'or et intérieur émaillé rouge ou jaune clair), la poterie "jaspée" (extérieur émaillé jaune citron rouge ou jaune clair). Traditionnellement, ces poteries portent sur leur panse un nombre correspondant à des mesures ancestrales dérivant du pied et du pouce.